Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2011

Un départ

Naguère, le long des docks
Mon reflet courait dans l'eau noire
Se faufilant entre les coques
Sans jamais rompre les amarres

Les gouttes dansaient
Dans la pâleur des réverbères
Et l'air tremblait
Au son d'un triste limonaire

Ô ce jour ! Ce jour
Où derrière la sombre mèche
S'est allumé le feu d'une tour
Le feu follet que rien n'empêche

De tantôt l'onde survoler
D'accompagner les grands oiseaux
Puis dans un rire se consumer
Et j'ai ôté mon lourd manteau

(Poèmes marciens, 07/12/2011 ; Marc Novost, tous droits réservés)