Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2009

La mort sûre

De tes griffes l'âme lacérée
D'éclairs de jade foudroyé
D'un rire moqueur épouvanté

D'un trait au cœur bien ajusté
D'émail canin déchiqueté
De mots cinglants le corps zébré

D'une léthale morsure aux pourpres reflets
Expire mon âme sans l'ombre d'un regret

Vois, vampire, comme je traîne à tes pieds
Vivant encor, et mort tout à fait

(Poèmes marciens, 08/04/2009 ; Marc Novost, tous droits réservés)