Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2010

Rideau

 07-02-10 Fuite.jpg

Les grilles du parc derrière moi se sont refermées
Dans un grincement de dents.
Les ondes du lac paisible et froid se sont ridées
Dans un bref frémissement.

Ne troublons ni les cygnes ni les calmes passants
De vaseuses puanteurs,
Que les navires enfantins voguent vaillamment :
Charybde dort, nulle frayeur.

Sur la pièce d'eau des Suisses, une nappe de brume,
Drap de neige sur notre jeunesse,
S'étend, lasse et molle caresse.

Quand nous puisions dans la réglisse notre amertume,
Tu souriais, ô Elvire !
Vois à présent : je chavire !...

(Poèmes marciens, 01/2010 ; Marc Novost, tous droits réservés)
(Acrylique sur toile : Fuite, Violette Prems, 07/02/2010, tous droits réservés)

Les commentaires sont fermés.