Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2008

Amours païennes

Blonde comme les blés,
Je bois à la source de ton cœur.
Ton ventre est fécond
Comme la terre nourricière.
Tel Yggdrasil, mes racines s'entrelacent

Dans la neige de tes bras blancs.
Dès lors que ton souffle me caresse,
Je fais l'amour

Avec la nature tout entière.
Tes yeux, embrasés de foudre,
Capables des pires orages
Comme des cieux les plus cléments,
Sont du bleu de l'onde

Quand elle se fait océan.

(Poèmes marciens, 1992 ; Marc Novost, tous droits réservés)

Les commentaires sont fermés.