Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2009

Amours cuivrées

 poésie,amours cuivrées, peinture, violette prems, autoportrait

Sous la dentelle et le satin, je t'aimerai
Dans ta nuque souple et sur ton sein, je répandrai
Une fine poussière d'or dont nulle déesse,
De Cuzco jusqu'à Angkor, n'eut jamais promesse !

Et nous irons en front de mer, voir le lointain
S'empourprer dans le feu solaire, âtre marin
Qu'un reflet dans tes prunelles, diamants sombres encore,
Fera paraître éternel, plus clair que l'aurore !

Danseront les feux de Saint-Elme, crépusculaires
Enlumineurs de ces deux gemmes, qu'oncques lunaires
Ni terrestres contrées n'ont osé receler.

Sur ton épaule aux noirs éclats, je dormirai
L'âme emplie d'un chaste sabbat, et rêverai
Au lendemain forgé de nos amours cuivrées.

(Poèmes marciens, 11/2009 ; Marc Novost, tous droits réservés)
(Acrylique sur toile : Autoportrait, Violette Prems, 03/12/2009, tous droits réservés)

Les commentaires sont fermés.