Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2009

Nocturne

 poésie,nocturne

Délicieuse, inoubliable nuit
Seule en témoigne sur ma chair
La morsure de ton absence.

Mes mains - hélas ! - sont vides
Et ma bouche ne rencontre nul fruit
Pour assouvir sa faim.

Heureux Tantale
Je me délecte de mon supplice
Car j'en sais la
                            fin.

(Poèmes marciens, 15/10/2009 ; Marc Novost, tous droits réservés)
(Acrylique sur toile : Plaisir, Violette Prems, 11/01/2010, tous droits réservés)